• White Facebook Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • White Pinterest Icon

©2023 by Gling Urban Bikes. Proudly created with Wix.com

Une question d'attitude

Mis à jour : 9 juin 2018




La façon dont nous réagissons aux événements de la vie a plus de conséquences qu’on ne pourrait le penser. D’abord, avoir une attitude négative peut influencer non seulement votre énergie, mais également celle des gens qui vous entourent. En effet, vivre avec une personne négative rend négatif pour les personnalités influençables, et vide l’énergie des personnes qui ne peuvent s’empêcher de plutôt faire voir le bon côté des choses. Aussi, entretenir une vision négative peut amener à conséquences… notamment anxiété, dépression.


Reconnaissez-vous que vous avez une attitude négative ? Désirez-vous modifier la façon dont vous vous voyez, ainsi que la vie ? Lisez ce qui suit et qui sait, peut-être voudrez-vous sauter le pas et cheminer vers la meilleure version de vous-mêmes…


1. Analyser son attitude


Vous avez réalisé que vous adopter une attitude négative ? Vous avez déjà plus d’avance que d’autres !


D’abord, il y a lieu de réfléchir sur la façon dont vous voyez votre environnement. Par exemple, si des choses vous font peur, effectuez une recherche afin de mieux vous informer. Discutez avec des personnes dont vous êtes proches afin d’avoir une autre opinion, plus positive autant que possible, sur différents sujets.


Portez votre attention sur les mots que vous utilisez habituellement. Certains mots ont une connotation plus négative que d’autres, tentez de modifier votre vocabulaire.


Il est également important de réaliser que votre attitude vient de VOUS. Ainsi, vous êtes totalement responsable de celle-ci. Vous ne pouvez blâmer les autres pour votre situation. N’oubliez pas que la façon dont vous réagissez aux événements ne changera pas leur nature, mais nous avons le contrôle sur l’importance que nous donnerons à cette situation ainsi que sur ses conséquences.


Pensez à la façon dont vous voyez votre réalité. Si vous allez au travail à reculons à tous les jours, vos journées doivent sembler beaucoup plus longues et désagréables qu’elles ne le devraient. Si votre travail vous déplaît vraiment, il faudrait songer aux autres possibilités d’emplois qui s’offrent à vous. Mais si votre travail vous plait, de façon générale… Tentez de changer votre façon de voir les choses. Tentez de trouver ce qu’il y a de positif dans vos journées : des collègues de travail rigolos, un patron encourageant, la proximité de votre lieu de travail avec votre domicile… Toutes les réponses sont bonnes !


2. Des petits changements


Peut-être vous imposez-vous des objectifs qui ne sont pas réalisables ? Donnez-vous une chance, soyez moins exigeant envers les autres, mais aussi envers vous-mêmes ! Le revers de la médaille des attentes trop élevées ? Vous serez facilement déçu. Vous décidez de vous initier à la course à pied ? Commencez par faire le tour du voisinage en marchant durant quelques jours. Commencez par le commencement.


Cessez de voir les échecs comme des échecs. Voyez plutôt l’opportunité d’apprendre, de grandir de votre expérience. Avec le temps, vous deviendrez meilleur, serez moins pessimiste, plus en confiance, et vous réagirez mieux aux obstacles que vous rencontrez car vous aurez l’expérience de ce type de circonstance.


Saviez-vous que l’humeur est contagieuse ? En étant négatif, il est fort probable que les gens autour de vous le seront également. Essayez, pour une journée, de sourire davantage. Que ce soit à vos collègues de travail, ou même aux étrangers que vous croisez dans la rue. Remarquez ce qui se passera : les gens répondront à votre sourire, vous salueront, entameront une conversation. Le fait de sourire vous amènera à dégager du bonheur autour de vous. Même s’il commence par être un peu forcé, vous verrez rapidement la différence. Vous aurez semé une graine en vous.


Observez les gens autour de vous. Identifiez une personne dont vous aimeriez avoir l’attitude. Observez la façon dont cette personne parle aux gens, comment elle réagit. Vous pouvez tenter de copier ces comportements qui vous plaisent davantage, et après un certain temps, ils deviendront spontanés, ils deviendront vôtres.


Gardez un certain sens de la perspective. Souvent, ce qu’on voit comme « la fin du monde » ne l’est en fait pas du tout. Comme le dicton le dit : « À chaque problème sa solution ». Lorsqu’une situation survient, réfléchissez à la gravité réelle de celle-ci. Puis, comparez votre réaction. Est-elle bien accordée ?


Remarquez lorsque vous avez des pensées négatives et tentez de les éliminer. Par exemple, vous quittez la maison le matin sans votre parapluie et un orange se déclare. Exemple de réaction négative : « Mes vêtements seront trempés, j’aurai froid, je serai inconfortable… ». Et si un orange n’était pas si pire que cela ? Et si vous regardiez la météo annoncée, et qu’un ciel ensoleillé vous attend le lendemain ? Et si cet orage n’était que passager et que la pluie cessait quelques minutes plus tard seulement ? Est-ce si grave d’être mouillé ? Plus vous réaliserez les moments où vous avez des pensées négatives, plus vous pourrez vous encouragez vous-mêmes à modifier ces dernières pour des idées plus positives. Même s’il est parfois insignifiant, il y a toujours un bon côté aux choses.


3. Faire des efforts et travailler sur soi


Votre attitude a probablement une source. Par exemple, si vous détestez les insectes, il dû y avoir un moment dans votre vie où leur présence vous a dérangé de façon significative, et ce moment aurait pu influencer votre vision de ces bêtes jusqu’à aujourd’hui. Il en est de même avec les gens. Pensez aux personnes envers qui vous entretenez de mauvais sentiments. Ceux-ci peuvent vous ronger de l’intérieur. Réalisez que vous avez aussi des torts, en tant que personne. Pardonnez aux autres. Ce qui est passé est dans le passé. Ce n’est que le moment présent qui compte, ce moment où on vit aujourd’hui, maintenant.


Tentez de porter votre attention sur autre chose que sur vos problèmes. Ruminer d’arrangera pas les choses. Vous ne ferez qu’augmenter la pression que vous ressentez, ce qui ne fera qu’empirer les choses. Reconnaissez que vous n’avez pas le contrôle sur tout ce qui se passe dans votre vie. Pensez à ce que vous pouvez faire, à ce que vous pouvez changer.


Restez dans le présent. Laissez dans le passé ce qui y est. Votre vie, c’est ce qui se passe aujourd’hui. C’est tout ce qui existe vraiment, c’est le seul moment sur lequel vous avez le contrôle, c’est ce que vous faites aujourd’hui qui influencera la façon dont se déroulera la journée de demain. Ce qui est survenu hier, vous ne pouvez rien y changer. Pensez à un avenir meilleur en en posant les bases aujourd’hui.


Connaissez-vous le principe d’un journal de gratitude ? Si vous avez un peu de difficulté à reconnaître ce qu’il y a de positif dans une journée, commencez à tenir un journal. À chaque jour, identifiez une chose ou un moment pour lequel vous pouvez être reconnaissant à la vie. Puis, augmentez à deux choses. Éventuellement, à trois choses. Vous verrez que vous avez probablement beaucoup plus de reconnaissance à exprimer que de ressentiment.


Faites des choses qui vous aident à vous sentir bien. Que ce soit un passe-temps, un sport, une rencontre avec une personne que vous chérissez… Faites-vous plaisir. Vous aimez les longs bains moussants ? C’est une façon accessible de terminer une journée sur une note positive, et ce, à peu de frais !


Songez à essayer le yoga ou la méditation. Ce type de pratique vous aidera à vous poser. À mieux respirer. À prendre contact avec votre corps, avec votre environnement. À ressentir bien-être et paix. Croyez-moi sur parole !


Que faites-vous pour améliorer votre attitude ?

0

PANIER